Les gestes qui sauvent

Ce samedi 24 septembre, une trentaine de membres de l’aéroclub ont été initiés aux gestes qui sauvent par Philippe SALLÉ, médecin cardiologue et pilote chez nous.

Au programme: les principes pour une bonne hygiène de vie, le comportement à adopter face à une personne qui semble en difficulté, le massage cardiaque et l’utilisation du défibrillateur.

Un moment très intéressant et surtout très utile pour chacun.

A renouveler.

Aurélien, nouveau breveté

Aurélien DUBOIS, déjà pilote de planeur, vient d’obtenir son brevet de pilote ULM.

Le voici avec Guillaume PRUVOST, testeur.

Bravo à lui. Nous lui souhaitons de beaux vols et, peut-être un jour, le brevet de pilote avion.

Partir, Partir ! En ULM ou en Avion, ma foi ! En Normandie à Avranches, c’était super, on reviendra !

Week-end du 9 et 10 juillet 2022

À Avranches, qu’est ce qu’il est beau mon « Nain de Jardin » !

Connaissez vous William ? Notre sympathique et pétillant président de la section ULM ? Toujours prêt à la découverte, au coup de main, à nous concocter autant de bonnes idées de sorties que de soirées moules-frites ! Voilà qu’il nous propose pour son intronisation à la tête de la section, de préparer un voyage en Normandie, à Avranches, pour le premier week-end de juillet !!! Imaginez donc ! Bien sûr, tout le monde a dit « Oui » et ne l’a pas regretté !!!

Avoir une telle déco sur le terrain, quel rêve !

On ne part pas comme ça, le nez en l’air ! D’abord, il y a le briefing dès 8h dans la salle de cours ! avec l’aide de Fred et Gérard, deux de nos Pilotes expérimentés, on prépare la  » Nav » ! Ça ne rigole pas, non mais ! Notam, Météo, Plan de vol, chacun son choix, chacun sa route, mais le maitre mot pour tous, « la Sécurité » en premier !

Pour William et Agnès, la logistique n’a pas de secrets, le trajet se fera en voiture avec tout le matériel et les repas. Tout est prêt, on peut sortir les avions !

ULM ou Avions, nous sommes tous prêts pour le départ ! 2 ou 4 pilotes et passagers suivant l’aéronef choisi ! Après quelques minutes d’attente à cause d’une brume matinale, la plupart des copains prennent leur vol pour la Normandie vue du ciel ! La « Mère Poulard » nous attend !

Et c’est parti ! Le temps est clair, la météo est favorable, nous prenons le chemin de la côte jusqu’à Étretat, puis, Honfleur et la côte jusqu’à la pointe du Hoc, les plages du Débarquement, puis la presqu’île du Cotentin que nous coupons en biais pour rejoindre Lessay, Coutances et descendre sur Avranches où nous sommes attendus à l’Aérodrome des Grèves du Mont Saint Michel !

Vol dans le ciel Normand !

Le Pont de Normandie !

Un accueil digne de rois ! Merci encore à tout l’Aéroclub des Grèves de leur gentillesse et leur solidarité. La passion des Pilotes n’est pas un vain mot !

Ils ont même un « Avion-Piscine » pour se rafraîchir un peu !!!

Certains campent sous la tente, d’autres ont choisi l’hôtel !

Et la nuit, c’est encore plus joli !

Merci William, encore une fois ! Décidément tu es le meilleur pour nous créer des souvenirs plein de joie ! Tu peux encore nous en trouver tout plein des comme ça ! À chaque fois, on reviendra !!!

Françoise Sockeel

Crédits photos : Françoise et Pascal Sockeel

Au Championnat de Vol en Planeur en Pologne ! Avec Alexandre Fiérain, encore une fois, à Abbeville on est les rois !

Jeudi 14 Juillet 2022

Alexandre Fierain a gagné le Championnat, l’aéroclub d’Abbeville est en joie !

Le concours est fini est Alexandre est sur la plus haute marche du podium de la classe Club.

Voici le classement final : https://www.soaringspot.com/en_gb/ostrow-glide-2022-07/results/club-a-regionals

et des photos du podium.

Les français à Ostrow sont (de gauche à droite sur la photo) :

Alisée PETIT du club de Chérence, Théo Manfredi du club de Chérence, Aude GRANGERAY (médaille d’argent lors des derniers championnat du monde féminin en Australie), un dépanneur et Astrid GALARET du club d’Orleans, debout Malo Poulain de Saint Pere du club de Chérence,

Théo NAPOLEON de Saint AUBAN et Alexandre.

A bientôt

Crédits Photos : Guillaume et Alexandre Fiérain, Françoise Sockeel

Xavier obtient son PPL

Après son brevet de pilote ULM il y a quelques semaines, Xavier LARTISIEN vient de réussir ce lundi son PPL, brevet de pilote avion.

Par cette chaleur éprouvante il reconnait avoir sué quelques gouttes mais il a bien mérité cette belle réussite!

De très beaux vols lui sont promis.

Félicitations à Xavier et merci à ses instructeurs: Philippe DELOYE, Didier COQUEL, Alain HERMANT, François TISSOT.

Le voici en photo à droite en compagnie de Didier COQUEL

Notre hommage à Bessie Coleman en Picardie ! Avec Sheila Chamberlain, un devoir d’Honneur et de Mémoire !

Le 7 Juillet 2022

Pendant le mois de juin du 13 au 15, nous avons reçu un groupe d’invités américains venant de toutes les régions des USA.
Ils venaient commémorer le Centenaire de l’obtention du brevet de pilote international de Bessie Coleman, première femme afro-amérindienne à l’avoir obtenu à l’école des Frères Caudron le 15 juin 1921.
C’est la Dr Sheila Chamberlain, en charge de l’organisation d’un voyage en Picardie pour la famille Coleman, les adhérents et amis de la Fondation « Bessie Coleman Aviation Allstars » de Chicago, qui m’avait demandé de le préparer avec elle depuis 2019. et ce fut fait !
Vous pouvez lire l’article développé en cliquant sur le lien :

http://aeroclub-abbeville.fr/?p=5192

Les Ami(e)s de « Queen Bess » à Abbeville

Un article, paru récemment, met en lumière, chez une de nos invitées, une Personnalité insoupçonnée, que j’aimerais vous faire découvrir.

Son Histoire

La Dr Sheila Chamberlain est née en 1950 et a grandi en Allemagne de l’Ouest. Elle a fait ses études au lycée Fort Knox. Son père était un ingénieur de l’armée américaine et sa mère possédait un salon de coiffure et a pratiqué le métier d’infirmière. Son cousin était le capitaine Luke Weathers, la seule personne de Memphis au Tennessee, à devenir l’un des premiers aviateurs de Tuskegee Airmen. Sheila Chamberlain a étudié au Spelman College. Elle est diplômée « magna cum laude » du Spelman College en 1981. Elle était étudiante de troisième cycle à l’Université de l’Oklahoma. Elle a fréquenté l’école de pilotage, où elle a été encadrée par Willa Brown.
Elle est la première femme afro-américaine à se présenter au Congrès des États-Unis, le premier officier afro-américain de la Civil Air Patrol et la première femme aux États-Unis à avoir une licence de pilote et une licence de mécanicien d’aéronefs. Mrs Brown, une amie proche du sénateur Harry Truman et elle sont parmi les 5 femmes afro-américaines à être diplômées de l’école de pilotage de l’armée américaine.

Sa Carrière

En 1985, Sheila Chamberlain est devenue la première femme noire pilote du renseignement de combat de l’armée américaine. Elle a passé quinze ans de service aux États-Unis et à l’étranger. Elle a effectué trois tournées majeures à la Grenade, en Corée, en Amérique Centrale et du Sud et dans la guerre du golfe Persique.
Elle a occupé deux postes de commandement.
Sheila Chamberlain faisait partie de l’unité qui a stabilisé le sud de la Floride après l’ouragan Andrew en 1992.
Elle a été la première femme à être élue aux National Tuskegee Airmen en 1998 et était membre de la section Fort Rucker des Tuskegee Airmen.
Après l’ouragan Andrew, Sheila a décidé de se retirer de l’Armée de l’air des USA et est retournée à l’enseignement supérieur. Elle a obtenu un diplôme de Docteur en Droit à la faculté de Droit de l’Université de Miami en 1996. Après l’avoir obtenu, elle a travaillé comme assistante législative au Sénat.
Elle s’est ensuite présentée comme candidate Démocrate au poste de Sénateur de l’État.
Elle a témoigné devant la Chambre des représentants des États-Unis sur les raisons pour lesquelles les femmes devraient être affectées aux unités d’aviation.
Un an après son départ, le département américain de la Défense a annoncé que les femmes seraient autorisées à piloter tous les types d’avions de combat de l’Armée Américaine, y compris les Jets.
Elle fait partie de l’Organisation des femmes vétérans.
Son nom apparait 2 fois dans la liste des records du Congrès des États-Unis d’Amérique en 1994 et en 1998.
Elle continue à travailler pour la reconnaissance des Femmes Pilotes Noires, leur insertion et leur réhabilitation sociale et médicale dans les organisations de Vétérans.

https://blackvoicenews.com/2020/07/19/shes-earned-her-wings-first-known-black-female-tactical-jet-pilot-in-u-s-history/


Traduction de l’article en Anglais ci-dessus :
Note de l’éditeur :

Cet article a été mis à jour le 22 juillet 2020 pour inclure les réalisations étonnantes du Dr Sheila Chamberlain qui, en 1985, est devenue la première femme pilote de renseignement de combat afro-américaine de l’armée américaine et Bessie Coleman, qui, bien que n’étant pas militaire, a été la première femme d’origine afro-américaine et amérindienne à piloter un avion.
Le Lieutenant J.G. Madeline Swegle a terminé la formation de pilote d’avion tactique (Strike) de premier cycle le mardi 7 juillet, gagnant ses ailes en tant que pilote de jet tactique et lui ouvrant la voie pour piloter des avions comme le F/A-18E/F Super Hornet, le F-35C Joint Strike Fighter ou le EA-18G Growler.
Le contre-amiral Paula Dunn, vice-chef de l’information de la marine, a fait l’éloge de Swegle sur Twitter et l’a encouragée à « aller de l’avant et botter les fesses ».
Le Lt Swegle, diplômé de l’académie navale des États-Unis en 2017, est actuellement affectée à l’escadron d’entraînement des Redhawks (VT) 21 à la base aéronavale de Kingsville au Texas. Elle recevra ses ailes lors d’une cérémonie prévue le 31 juillet. Le Lt Swegle rejoint les rangs d’autres pionnières noires de l’aviation militaire, dont le lieutenant Cmdr. Brenda Robinson, indicatif d’appel « Raven », qui est entrée dans l’histoire en 1980 lorsqu’elle est devenue la première femme noire diplômée de l’école des candidats officiers de l’aviation.
En 1981, Mme Robinson est devenue la première femme noire certifiée pour les atterrissages à bord des transporteurs C-1A. Mme Robinson a brisé une autre barrière raciale lorsqu’elle est devenue la première femme noire instructrice de vol, évaluatrice et pilote de transport VIP. De plus, elle a été la première femme noire de l’histoire à gagner «Wings of Gold», la désignation d’un aviateur naval américain, et elle a également été la première femme noire à être intronisée au Temple de la renommée internationale des pionniers.
Mmes Swegle et Robinson ne sont pas les seuls précurseurs de l’aviation militaire. Elles partagent la compagnie d’une femme pilote militaire afro-américaine, la capitaine Vernice Armour, indicatif d’appel « FlyGirl », qui, après avoir gagné ses ailes en 2001, est non seulement devenue la première femme noire à devenir pilote dans le Corps des Marines.
Ces aviatrices, chacune pionnière à part entière, suivent toutes les réalisations du Dr Sheila Chamberlain qui, en 1985, est devenue la première femme pilote de renseignement de combat afro-américaine de l’armée. Parmi ses nombreuses réalisations et distinctions civiles et militaires, la Dre Chamberlain a reçu la Médaille du service de la Défense nationale, la Médaille du service méritoire et le prix Tuskegee Airmen Blades. De plus, elle a été la première femme pilote à être élue au National Tuskegee Airmen, Inc. en tant que parlementaire nationale.
Avant Mmes Swegle, Robinson, Armor et même Chamberlain, une femme noire nommée Bessie Coleman a pris son envol. Bessie Coleman a obtenu sa licence de pilote en France à la Fédération Aéronautique Internationale en 1921, la même année où Amelia Earhart a commencé à prendre des cours de pilotage. B.Coleman a été la première femme d’origine afro-américaine et amérindienne à piloter un avion.
Ces femmes noires ont gagné leurs ailes malgré les préjugés raciaux et sexistes historiques et systémiques dans l’armée américaine.
Les circonstances, cependant, commencent lentement à changer. À la fin du mois dernier, la marine a annoncé la formation de la « Task Force One Navy » pour résoudre les problèmes de racisme, de sexisme et d’autres préjugés destructeurs et leur impact sur l’état de préparation navale. Il sera dirigé par le contre-amiral Alvin Holsey.
« En tant que marine – uniforme et civile, active et de réserve – nous ne pouvons tolérer aucune forme de discrimination ou de racisme. Nous devons travailler pour identifier et éliminer le racisme individuel et systémique au sein de notre force », a déclaré Gilday. « C’est pourquoi nous mettons en place la Task Force One Navy, qui s’efforcera d’identifier et de supprimer les barrières raciales et d’améliorer l’inclusion au sein de notre marine. »
Le groupe de travail cherchera à aborder rapidement l’ensemble du travail sur le racisme systémique, à défendre les besoins des communautés mal desservies, à démanteler les obstacles et à égaliser les cadres et les opportunités de développement professionnel au sein de la Marine.
« Nous sommes à un point d’inflexion critique pour notre nation et notre marine et je veux m’assurer que nous répondons pleinement à ce moment alors que nous travaillons pour faciliter un changement durable », a déclaré Nowell. « Nous devons utiliser l’élan créé par ces événements comme catalyseur d’un changement positif. Nous devons avoir une conversation plus approfondie sur l’inclusion et la diversité dans notre Marine et parmi nos propres équipes.
Le groupe de travail concentrera ses efforts sur la recommandation de réformes dans plusieurs domaines clés. Ces domaines comprennent une myriade de questions allant du recrutement et des obstacles à l’entrée dans le service à l’analyse par la justice militaire des disparités raciales. « Nous devons exiger les uns des autres que nous traitions tout le monde avec dignité et respect. Si vous ne le faites pas, alors notre marine n’est pas le meilleur endroit pour vous », a déclaré Gilday. « Nous sommes une équipe et nous sommes une marine. »

Et depuis avec l’Aéroclub d’ Abbeville, ce fructueux travail a pris forme et a créé un « Pont Transatlantique » en hommage à Bessie Coleman.

Un grand merci au Dr Sheila L. Chamberlain pour son talent et son travail !

Présidente nationale de la Commémoration et la célébration du 100e anniversaire de Bessie Coleman (1921-2021)
Présidente du Tuskegee Airmen Incorporated, Los Angeles California Chapter.
Membre fondateur et Senior Advisor (plus de 6 ans) des Sisters of the Skies, incorporée.)
Intronisée et inscrite au mur d’honneur du Smithsonian National Air and Space Museum des États-Unis
Organisation des Black Aerospace Professionals National Hall of Famer et Aviation Pioneer

C’est une belle reconnaissance, bien méritée et notre aéroclub est fier d’avoir participé à ce devoir de mémoire !

À très bientôt pour d’autres aventures.

Françoise Sockeel

Crédits Photos : Sheila Chamberlain, Vincent Détaille,

Abbeville, i can fly ! Abbeville, Alex touch the Sky !

Le 4 Juillet 2022

Alexandre Fierain, la conjugaison du rêve !
Je rêve, tu oses, il vole, nous planons, vous participez, ils gagnent !

Alexandre Fierain, notre Vélivole Abbevillois, participe au championnat de Pologne en classe club à Ostrow avec une partie de l’équipe de France Junior.

Ce concours fait partie de leur programme d’entrainement avant les championnats du monde junior à Tabor en Tchéquie.

Il reste une semaine de concours, mais il a gagné la première épreuve.

Classement ici : https://www.soaringspot.com/en_gb/ostrow-glide-2022-07/results/club-a-regionals/task-2-on-2022-07-02/daily

On remarque que les pilotes sont inscrits au nom de leur club d’origine, les couleurs d’Abbeville sont donc présentes dans cette région de Pologne.

Avec Guillaume, son père, lui-même vélivole aguerri de l’Aéroclub, il en profite aussi pour remercier le club et tous les sponsors institutionnels et entreprises qui ont bien voulu participer à cette aventure.

Sur le podium, lors de la première épreuve !

Et de nouveau en ce deuxième jour,

Il vient de remporter la 2ème épreuve (315 km à 108 Km/h de moyenne).

Résultat de la 2ème épreuve : https://www.soaringspot.com/en_gb/ostrow-glide-2022-07/results/club-a-regionals/task-3-on-2022-07-03/daily

Quant à nous, Abbevillois, nous en avons toujours ces excellents souvenirs !
Avec Alexandre, on est les Rois !

La suite du tournoi, on n’attend que ça !

Bises à vous tous !

À très bientôt pour la suite !

Françoise Sockeel

Crédits photos : Facebook, Alexandre et Guillaume Fierain, Badou Michel, Françoise Sockeel

Bessie Coleman en Picardie ! Quand le Présent rencontre le Passé pour préparer l’Avenir !

Du Lundi 13 Juin 2022 au Mercredi 15 Juin 2022

Bessie Coleman, 100 ans après, par delà le Passé,
Par delà l’Océan, une rencontre au Présent !
L’Aviation,
Une Histoire d’Amitié,
Une Histoire de Passion !

LE PASSÉ

L’Histoire, Le Projet :

Du 15 Juin 2021 au 15 Juin 2022

Commémoration du 100e anniversaire pour Elizabeth (Queen Bessie) Coleman,
Première femme afro-américaine à obtenir une licence de pilote international à l’école des Frères Caudron, en Picardie.

À l’Aéroclub d’Abbeville-Buigny-Baie-de-Somme, en Picardie !

Le 15 Juin 2021, de nombreuses organisations aéronautiques/aérospatiales, compagnies aériennes et aéroports, musées et passionnés de l’espace ont célébré à leur manière autour du monde, cette année historique en l’honneur de Bessie Coleman, première femme aviatrice noire, afro-amérindienne, à faire, en France, ce qui semblait impensable il y a 100 ans, obtenir son brevet de pilote international !
De retour aux USA, elle a utilisé ses compétences en aviation pour fédérer les motivations à voler malgré la ségrégation. Elle est retournée en Europe pour se former à la voltige avec les meilleurs pilotes, avant de revenir faire des shows aériens aux USA, dans l’espoir de fonder sa propre école de pilotage. Elle périt dans un accident où elle ne pilotait pas, à Jacksonville, en 1926. Peu après une école de pilotage pour tous, noirs et blancs, a vu le jour.
Elle est toujours vivante aujourd’hui !
The Bessie Coleman Aviation All-Stars, Incorporated (BCAA), avec comme présidente Gigi Coleman, petite-nièce de Bessie, en est le Siège Officiel.
L’histoire de Bessie appartient bien au monde entier.
Et cette semaine, Gigi Coleman, d’autres membres de la famille, des amis et des supporters sont arrivés en France pour la célébrer.

Message de Hollywood, Floride :
« Ce fut déjà toute une aventure, depuis ces trois dernières années, de travailler avec nos nouveaux amis français de l’Aéroclub d’Abbeville-Buigny-Baie-de-Somme, de l’Association Française des Femmes Pilotes, des Democrats Abroad, du Musée des Frères Caudron, des villes de Abbeville, Rue et Le Crotoy en Picardie ! » a déclaré la Dr. Sheila L. Chamberlain, présidente nationale de la Commémoration du 100e anniversaire.
« Cela a commencé par le rêve d’un événement aéronautique de la Florida Memorial University en 2019. Nous avons tant enduré et travaillé en tant qu’équipes française et américaine, traversant une pandémie mondiale, un quasi-effondrement de l’industrie aéronautique, trois fermetures de pays majeurs, une guerre en Europe et bien plus encore que l’on ne peut imaginer, mais, ici, nous nous dirigeons vers Rue, en France, où tout a commencé », a-t-elle déclaré.
Le groupe est composé de plus de dix personnes qui partiront de divers aéroports aux États-Unis : Chicago, Atlanta, Baltimore, Fort Lauderdale, Washington DC, Riverside, Seattle … Gigi Coleman et certains membres de sa famille partiront de l’Aéroport international O’Hare de Chicago le 12 juin 2021.
« Nous sommes tous impatients de célébrer les nombreuses réalisations de ma grande tante Bessie ! Elle a changé le monde de l’aviation au cours de sa vie et maintenant, beaucoup de membres de ma famille et de mes amis peuvent voir où tout cela s’est passé. » a déclaré Gigi Coleman.

LE PRÉSENT

Un Présent plein de culture et d’émotions !

Depuis 2019, à l’initiative de l’Aéroclub d’Abbeville-Buigny-Baie-de-Somme, nos différents partenaires français et américains, cités ci-dessus, ont répondu présents pour mettre en place cet échange fructueux. En charge du pôle animation de l’aéroclub d’Abbeville, de la délégation régionale de l’AFFP et présidente de la commission Histoire, ce projet me tenait particulièrement à cœur.
Aussi, avons nous prévu un programme tout en Souvenirs et en émotions !

Lundi 13 juin 2022
À leur arrivée de Paris en fin d’après-midi, nous avons effectué une promenade sur la plage du Crotoy, lieu d’emplacement de l’école de pilotage des Frères Caudron et piste d’entraînement de l’époque, en présence du Maire de la ville, visite guidée en anglais par Karine Bellart, du service du Patrimoine et de la culture, guide au Musée des Frères Caudron de la ville de Rue.
Puis, nous les avons conduits à la gare où Bessie a pris le train en venant de Paris. Ce petit train à wagons ouverts et banquettes de bois a été restauré et fonctionne toujours sous le nom de
«Train touristique de la Baie de Somme».
Nous avons marché dans les pas de Bessie !

Mardi 14 juin 2022
À l’aéroclub d’Abbeville-Buigny-Baie-de-Somme, nos invités ont assisté à la Projection du film «Bessie Coleman, première aviatrice noire» du cinéaste Olivier Sarrazin.
Elle fut suivie d’un cocktail de bienvenue en présence des élus et personnalités de la région Picarde.
Après le déjeuner de spécialités régionales pris sur place, nos amis ont survolé la plage du Crotoy, dans le « ciel de Bessie ».
Une visite de la cité médiévale de Saint Valéry s’est organisée avec pour guide un de nos aviateurs, Gérard. L’histoire des lieux où vécurent Guillaume d’Orange et Jeanne d’Arc, face à la Baie de Somme, les ont remplis de nostalgie.
La soirée s’est terminée au restaurant L’Aérodrome, par de riches échanges autour d’une bonne table.

Mercredi 15 juin 2022
La ville de Rue, où logeait Bessie, a proposé une visite guidée du Musée des Frères Caudron, pionniers avionneurs de l’époque.
Le beffroi de Rue abritait, quant à lui, une exposition des 13 premières Femmes Pilotes brevetées sur des avions Caudron ou Potez.
Puis ce fut l’inauguration de la « Salle Bessie Coleman » en présence des élus, députés et personnalités régionales.
Une plaque commémorative et un panneau explicatif ont été découverts par June Coleman, nièce de Bessie Coleman, par Gigi Coleman, petite nièce de Bessie et Sheila L. Chamberlain, présidente de l’Association des pilotes noir(e)s américain(e)s, où toutes les compagnies aériennes des USA sont représentées.

Le Cocktail de l’amitié offert par la commune a permis de rencontrer des passionnés d’aviation ou d’histoire aéronautique, comme Patrick Sadi-Lecointe, petit-neveu de « l’As » de l’entre deux guerres, Joseph Sadi-Lecointe, aviateur français natif de la région, qui a établi plusieurs records du monde d’altitude et de vitesse et un grand Résistant.
Il fut le formateur-instructeur en France du fameux Eugène Bullard, pilote noir américain, de l’Escadrille Lafayette, venu se battre à nos côtés lors de la première guerre mondiale et « idole » de Bessie Coleman. C’est lui qui lui donna l’envie de devenir aviatrice.
Il est amusant de noter que ce même Joseph Sadi-Lecointe offrit en 1930 à son ami Michel Doré un avion Potez pour démarrer sa propre école de pilotage, devenue depuis « L’Aéroclub d’Abbeville-Buigny-Baie-de-Somme ».
Une merveilleuse coïncidence et une belle rencontre !
Le dernier repas picard s’est fait pour nos amis américains au restaurant « Les Aviateurs » au Crotoy.
Puis ce fut le retour à l’hôtel Caudron et le départ pour Paris.
Quelle belle aventure !

Mme et Mr Yvert, propriétaires de l’Hôtel CAUDRON à Rue, ont accueilli tout le groupe avec leur gentillesse, leur disponibilité et leur compétence pendant ce séjour. Nous les en remercions.

LE FUTUR

Nous n’avons pas assez de mots pour évoquer tous les moments forts de ces trois jours en compagnie de nos amis du bout du monde.
Mais le flot des souvenirs, des émotions, des photos, des échanges et des partages créera ce « pont transatlantique » porteur de projets d’avenir entre nos deux nations, encore une fois grâce à Queen Bess !
Merci à vous tous de nous avoir permis de vivre nos rêves !

Françoise Sockeel

Et toujours inspirante !

Crédits Photos : Gigi Coleman, Bruno Cozette, Vincent Détaille, Jeanine Sadi-Lecointe, Philippe Sallé, Françoise Sockeel.

Tous nos remerciements vont à nos amis bénévoles et adhérents de l’Aéroclub d’Abbeville, aux mairies des Villes-Partenaires : Abbeville, Le Crotoy, Rue, aux salariés du Musée des Frères Caudron, aux hôtel et restaurants impliqués et à tous ceux qui nous ont apporté leur aide morale et pratique pendant le séjour de nos invités.
Un Merci particulier à mon mari Pascal pour sa patience,
à Mme Jeaneen Johnson-Zanifé, des Democrats Abroads de Toulouse, notre interprète quasi-personnelle, pour sa patience et sa disponibilité,
à Olivier Sarrazin pour son aide si fidèle,
à notre Président Jean-Pierre Lignier,
à nos pilotes d’avions, chauffeurs et guides: François Duvollet, Gérard Mercier, Daniel Tellier, William Godefroy,
à nos aides précieux: Nicolas Bleuse, Jean-Yves Chuette, Bruno Cozette, Vincent Détaille, Valéry et Axel Hénocque, Alexandre et Laure Le Benoist et Ève, Guillaume Pruvost, Philippe Soulas, Laurent Thommeret,
à Karine Bellard, Johann Rauch, Virginie et Robin de l’OT,
à l’AFFP,
etc … et pardon pour tous ceux que j’ai oublié de citer.

Un nouveau brevet ULM

Gérard MERCIER vient d’obtenir son brevet de pilote ULM.

Félicitations pour lui, qui passe ainsi du cockpit d’un Boeing 747 à celui plus impressionnant du Nynja.

Gigi COLEMAN et ses amies en visite chez nous.

Gigi COLEMAN, petite nièce de Bessie COLEMAN, est venue en Picardie accompagnée de 10 de ses amies américaines, pour marquer le souvenir de Bessie, qui avait passé son brevet de pilote à l’école des Frères CAUDRON au CROTOY.

Accueil à l’aéroclub le mardi matin avec la projection du film d’Olivier SARRAZIN, puis cocktail en présence des personnalités et moules frites dans la salle Michel DORE avec William et François aux fourneaux.

Le programme des trois jours était chargé, jugez-en:

  • après les moules frites, vols sur nos avions au dessus de la côte
  • marche dans les pas de Bessie Coleman sur la plage du Crotoy
  • cocktail au restaurant à RUE
  • le lendemain matin, visite guidée de la ville de Rue
  • inauguration de la médiathèque Bessie Coleman suivie d’un cocktail offert par la mairie.
  • Visite de la vieille ville de Saint Valéry sous la conduite de Gérard
  • repas au restaurant de l’aérodrome
  • le lendemain: repas au restaurant les aviateurs du Crotoy
  • Retour sur Paris pour les emplettes.
En attendant les moules et les frites.
François en serveur zélé.
Les amies américaines au restaurant Les aviateurs au Crotoy.